Dijon : LA ville pour entreprendre ?

Ville à taille humaine, la capitale des Ducs de Bourgogne ne manque pas d’atouts pour attirer des personnes souhaitant donner une nouvelle direction à leur carrière, que ce soit au sein d’une entreprise existante ou en lançant leur propre structure.

43fb7e6ca8c7e6fc7141f967b8956fb6e2a7327e dijon min

Elle fait partie des nouvelles métropoles françaises depuis 2017. Dijon rassemble 40 % des effectifs cadres de la Bourgogne et 20 % de ceux de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. Avec un taux de chômage un peu plus faible que la moyenne nationale (7,9 %), une proximité de la capitale et un rayonnement internationale avec Zurich à 2h30 à peine, elle propose des opportunités de carrière intéressantes, mais aussi des occasions de lancer sa propre entreprise.

 

Une ville qui favorise l’entreprenariat

« Il y a un système de guichet unique génial qui permet de rencontrer tout le monde en une seule fois : le chargé de l’incubation, les acteurs régionaux, BPI, une banque régionale… Tout cela est bien structuré, avec une véritable volonté de la part de la région d’accompagner les entreprises innovantes », félicite Nadia Skandrani, CEO de TissuAegis, start-up spécialisée dans le transport de tissus organiques.

 

Serait-il plus facile de se lancer en région ? Adrien Dumitresco, cofondateur de ScanUp, application qui propose de faire ses courses autrement et au final de mieux manger, l’affirme : « j’avais candidaté une dizaine de fois pour essayer d’avoir des interlocuteurs sur Paris, et en deux coups de fil à BPI Bourgogne, j’ai pu avoir quelqu’un et décrocher des financements. »

 

Le Top 3 des entreprises attractives

Viadeo recueille les avis des salariés sur leur entreprise afin d’établir un classement des employeurs les mieux notés. A Dijon, la 3ème place du podium est occupée par Parker Hannifin, « une très grande entreprise américaine créée en 1918, spécialisée dans les technologies du contrôle et du mouvement, notamment dans les fluides, présente Julien Breuilh, directeur des études chez Viadeo. Son siège social ne se trouve pas à Dijon, mais elle a 12 centres régionaux, dont l’un dans cette ville. Avec ses 50 000 collaborateurs et 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde, il s’agit d’une très belle entreprise dans ce bassin d’emploi, qui tire toute l’économie de la région. »

 

En seconde position arrive une organisation de taille beaucoup plus modeste qui exerce dans les services aux entreprises. « Prospactive compte 50 salariés et s’appuie sur un réseau d’experts pour aider les petites structures à mieux développer leur démarche commerciale », explique Julien Breuilh.

 

Elle se trouve juste derrière un nom plus connu du grand public : la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté. Julien Breuilh rappelle que « les Banques Populaires sont le 4ème acteur bancaire français, et il y a là un ancrage locale très fort. Les 186 agences de la région accompagnent le dynamisme de l’économie et aident les entrepreneurs à se développer », ce qui en fait non seulement un employeur félicité par ses collaborateurs, mais aussi un acteur économique apprécié par ses clients.

Séverine Dégallaix

French Talents Dijon - Le replay