Entretien d’embauche : la confiance en soi, qualité ou défaut ?

L’entretien d’embauche est un moment délicat : vous devez prouver vos qualités et vous démarquer des autres candidats potentiels, tout en conservant une attitude sérieuse et responsable. Pour faire bonne impression, la confiance en soi est un atout à employer avec précaution.

De2a2a8f74776a8b4277671c9bac3d7bd49ae0f5 confiance3

Une qualité indispensable

 

Bien sûr, il est nécessaire d’être suffisamment à l’aise devant le recruteur. Si vous paraissez timide ou que vous bafouillez, la personne chargée de l’entretien ne pourra pas évaluer correctement si vous correspondez ou non au profil recherché. Il lui faut en effet juger sur la simple base de vos déclarations, et si vous ne pipez mot, cela peut entraîner de nouvelles phases de test, ou d’entretiens avec d’autres responsables. L’allongement du processus d’embauche ne pourra que vous être néfaste. La capacité à s’exprimer permet également d’esquiver les éventuelles questions pièges, voire de combler un défaut dans votre parcours ou dans votre CV. C’est ce qu’explique Marie Paillard, directrice régionale chez Fedfinance, dans un article de nos confrères chez Keljob : « Entre un candidat qui remplit tous les critères mais ne semble pas sûr de lui et un candidat qui ne les réunit pas tous mais livre un discours positif et une forte motivation, je n’hésiterais pas à présenter les deux profils à mon client, en misant sur la faculté du second candidat à acquérir de nouvelles connaissances » . Même si votre candidature présente des lacunes, votre habilité à défendre vos qualités sera un véritable point fort !

 

N'en faites pas trop !

Si le manque de confiance en soi peut être préjudiciable à votre réussite, il ne faut pas pour autant tomber dans l’excès inverse. Un candidat « trop à l’aise » peut déstabiliser le recruteur par le fait de trop chercher à s’imposer. Mieux vaut montrer que vous êtes conscient de vos défauts, puis prouver que vous êtes capable de les surmonter, plutôt que de n’assumer que vos qualités. Par exemple, pour un recrutement dans l’informatique, vous pouvez tout à fait avouer que vous ne connaissez pas tel langage de programmation, puis compenser cette lacune en prouvant votre adaptation (vous avez appris tel autre langage rapidement pour les besoins d’une expérience précédente), votre polyvalence (vous avez travaillé dans différents services qui vous ont permis d’acquérir des compétences plus diversifiées) … Ces compétences, qu’on appelle les soft skills, sont de plus en plus remarquées et appréciées en entreprise, et il est fortement recommandé de les ajouter sur votre profil Viadeo en plus des sections classiques à propos de votre parcours. Votre humilité et votre capacité à rebondir démontrera votre responsabilité à la personne chargée de votre embauche.

 

Savoir mener votre entretien avec assurance est une qualité indéniable, autant pour prouver votre capacité à vous intégrer dans un nouvel environnement de travail que pour donner un premier aperçu de vos compétences personnelles. Le tout est de trouver le dosage équilibré pour impressionner positivement le recruteur !