Être ami au travail, c’est prendre un risque

Nous passons près de deux tiers de notre temps en entreprise où nous côtoyons nos collègues plus souvent que notre famille. Certains deviennent nos amis, mais cela n’est pas sans danger !

Df3ce40c0aa1a5537f7ec66f54795a0eec82c22b shutterstock 427194238 1

Gare aux conflits d’intérêts

Une amitié est toujours plus délicate à gérer au sein de l’entreprise qu’à l’extérieur. Nous ne maîtrisons pas vraiment vers qui nos atomes crochus se dirigent, et parfois cela peut se retourner contre nous. Imaginez par exemple que vous vous liiez d’amitié avec votre grand patron. Quelles conséquences cela aurait-il sur votre rapport aux autres ? Pire : vous êtes devenu ami avec le directeur des ressources humaines et celui-ci doit vous annoncer votre licenciement. Votre amitié y survivra-t-elle ?

Pour créer et garder une vraie complicité au sein de l’entreprise, il faut apprendre à distinguer la personne et la fonction. Si vous vous entendez bien avec votre manager par exemple, ayez toujours en tête qu’il est en droit de vous imposer une certaine conduite dans le cadre professionnel, et vous ne pourrez pas lui en vouloir sous prétexte de votre amitié.

Une confiance sous haute tension

L’amitié repose sur un principe simple et fondamental : la confiance. Dans le cadre de l’entreprise, celle-ci peut être mise à mal de bien des manières, et les trahisons peuvent prendre des proportions insoupçonnées.

Qui dit « ami » dit confidences, et les secrets échangés sur le fonctionnement de la vie en entreprise vont bon train. Avez-vous pleinement confiance en votre collègue-ami pour lui dire ce que vous pensez de votre hiérarchie ? Pouvez-vous lui confier que vous avez fait une erreur grave sans qu’il en parle autour de lui ?

Dans une entreprise, l’amitié emprunte un chemin sinueux sur les flancs d’une falaise abrupte ; au moindre faux pas, votre carrière pourrait dégringoler.

Un phénomène courant et essentiel

Si l’amitié en entreprise n’est pas aussi simple qu’en dehors, elle reste nécessaire. Il faut dire que 28% des salariés avouent se sentir un peu seuls au travail, selon le sondage Parlons travail dont Viadeo est partenaire*. Rien d’anormal alors à provoquer des points informels pour se détendre et discuter avec ses compagnons de labeur à la machine à café par exemple, lors d’une pause clope, ou encore pour en buvant un verre en « afterwork ».

C’est souvent comme cela que se créent les amitiés au travail. Et ce phénomène simplement humain est loin d’être isolé puisque 75% des salariés affirment compter au moins un de leurs collègues ou anciens collègues dans leur cercle d’amis ; 25% sont déjà partis en vacances avec l’un d’eux !*

L’amitié est un sentiment naturel qui a donc toute sa place au sein de l’entreprise mais qui s’articule dans un contexte particulier, cela mérite peut-être quelques précautions.

*Résultats du sondage au 21/09/2016.