Pourquoi la sieste au bureau s’imposera dans votre entreprise

Voilà un autre sujet qui fait débat et sur lequel nous avons encore beaucoup de retard sur nos voisins Européens. Pourtant, la sieste est bénéfique à bien des égards, et les arguments pour l’instaurer dans votre entreprise ne manquent pas !

A3a334b87ade5195a85cbf55c08bb82ec4b66b11 shutterstock 329451227 1

Le manque de sommeil et ses conséquences

Le cabinet Occurrence a publié une étude dédiée au repos à l’occasion de la journée du sommeil le 18 mars dernier, et il en ressort que trois quarts des Français ressentent de la fatigue pendant leur journée de travail au point de réduire leur efficacité. Sur une journée de 8 heures, ils ne seraient performants que pendant 5 à 6 heures, perdant ainsi une douzaine de jours de travail par an ! Pour contrer cela, 19% des salariés Français avouent s’assoupir en cachette au bureau, selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance.

Outre un manque d’efficacité, le manque de sommeil peut engendrer des conséquences dangereuses, et plus particulièrement lorsqu’un salarié dort moins de 6 heures par jour, le seuil minimal de sommeil. Le manque de repos peut en effet conduire à des accidents de la route ou du travail à cause d’un manque d’attention, et avoir des impacts d’ordre psychologique : augmentation du stress, irritabilité, sautes d’humeur, bref, une dégradation des relations humaines.

Des vertus plébiscitées par des personnages historiques

Pourtant, des grands noms ont abusé des bienfaits de la sieste : Einstein, Napoléon, Churchill, De Vinci et… plus proche de nous, Lionel Messi et Jacques Chirac ! Ce dernier en faisait même les louanges dans la préface d’Eloge de la sieste de Bruno Comby : « il est maladroit de confondre sommeil et paresse. »

« L’organisme n’est pas fait pour rester en éveil pendant 13 heures d’affilées, confiait Eric Mullens, médecin généraliste spécialiste des pathologies du sommeil au magazine Terrafemina, nous devrions tous faire une sieste à la mi-journée. C’est une réalité biologique, un besoin humain normal à tout âge, qui s’amplifie plus ou moins avec le déficit de sommeil de chacun. »

En plus d’un regain d’énergie, la sieste augmente la créativité et la productivité de 35 % selon une étude de la Nasa, et améliore les capacités d’analyse et la mémoire. Des bénéfices accumulés après seulement 15 à 20 minutes de sieste (le temps idéal) !
Voilà pourquoi certaines entreprises s’organisent et ouvrent de plus en plus de salles « zen ». Certains designers se sont même penchés sur la question comme le révèle le Huffington Post, et ont créé le bureau idéal pour travailler et récupérer :