Quelle est la place de l’anglais dans le monde professionnel français ?

D’après un sondage réalisé par nos confrères de Cadremploi en avril 2017, 89% des cadres ont déjà été amenés à utiliser l’anglais lors de leur parcours professionnel, soit 3 points de plus qu’en 2016. Face à l’accélération de l’internationalisation du marché, les employés français sont-ils à l’aise avec la langue de Shakespeare ?

7f45d1c049228715bdf233d988cd0c6ee8e7224f shutterstock 400511953

La toute-puissance de l’anglais

Dans un contexte globalisé des relations professionnelles, force est de constater que la deuxième langue la plus parlée au monde reste la plus importante chez les cadres. Parmi les sondés ayant déjà eu recours à une langue étrangère dans le cadre de leur travail, 99% déclarent avoir employé l’anglais, loin devant l’espagnol (25%) et l’allemand (18%). Aussi, 67% des personnes interrogées sont convaincues que cet usage se renforcera dans les années à venir. L’usage de cette langue devrait donc rester indispensable dans l’évolution professionnelle des cadres.

Un manque de formation ?

Paradoxalement, les employés qui en ont le plus besoin ont encore trop peu confiance en leur niveau. Moins d’un cadre sur deux déclare parler couramment anglais. Ces faiblesses se font ressentir dès l’entretien d’embauche. 79% des personnes sondées considèrent qu’elles ne seraient pas bien préparées si elles devaient faire face à une épreuve de recrutement bilingue.

« Work in progress » !

Pour autant, il ne faut pas céder au pessimisme, et les moyens de remédier aux faiblesses linguistiques sont nombreux. 56% des interrogés déclarent avoir déjà suivi une formation en anglais, dont la moitié à leur initiative personnelle. Le nombre de cadres considérant leur niveau comme un frein à leur carrière est d’ailleurs en net recul, 42%, soit 9,5 points de moins que dans l’étude de l’année précédente.


La langue de nos voisins d’Outre-Manche reste une valeur sûre des carrières internationales. Les cadres français l’ont bien compris et sont conscients de leurs lacunes, mais la formation gagne du terrain, qu’elle soit proposée par les entreprises à l’aide du compte personnel de formation ou en auto-apprentissage. Sur Viadeo, près d’un million de membres indiquent dans leurs compétences la maîtrise d’au moins deux langues. Les carrières bilingues ont de beaux jours devant elles, isn’t it?