Stress lié aux trajets : un ras-le-bol général

Les transports sont un thème commun à tous les travailleurs. A moins que vous ne soyez freelance/auto-entrepreneur et que vous viviez au sein même de votre entreprise, vous empruntez le bitume pour vous rendre au travail ; les « grands mobiles » passent même près de 2 heures par jour dans les transports... Risqué sachant que le stress augmente proportionnellement à la durée du trajet !

Ce38956b9c643d155e4e63cec22b9e73b79c11ea shutterstock 211852834 1

C’est vous qui le dites

Les retards, les grèves, les incivilités, l’inconfort des transports en commun… tous ces facteurs accentuent le stress, et vous le savez mieux que quiconque : 32% des salariés ont déclaré arriver stressés au travail à cause des transports au moins une fois par semaine, selon le sondage Powwownow effectué en début d’année. Et ils sont même 15,8% à subir cette situation tous les jours.

Et ce phénomène ne date pas d’hier : en février 2010, le journal Le Parisien affirmait que 14% des 8 millions de voyageurs franciliens vivaient leur temps de trajet comme une contrainte, avec une durée moyenne de 1h30, pouvant aller jusqu’à 4h !

D’un point de vu macroscopique, les salariés des grandes villes européennes se disent plus stressés par leur trajet que par le travail lui-même, selon un sondage Opinion Matters publié en avril 2015. L’étude va même plus loin et précise que les déplacements en train sont source de stress pour 41,8% des usagers, 37,1% pour ceux privilégiant le bus, et 35,2% pour les automobilistes.

Quoiqu’il en soit, les conséquences liées aux trajets maison-travail-maison sont les mêmes : stress, fatigue - et dans les cas extrême, burn-out - pour finalement constater une baisse de la productivité.

Les solutions alternatives

Alors comment éviter toutes ces contraintes sans pour autant démissionner et se mettre à son compte chez soi ? L’idée de travailler à la maison est justement une piste à ne pas négliger. Outre de nombreux avantages explicités dans un autre article de ce blog « Êtes-vous fait pour le télétravail ? », cette pratique permet de mettre un trait sur les voyages stressants du quotidien.
Une autre solution, qui fait encore grincer des dents dans les entreprises, consiste à aménager ses horaires. Venir et repartir du travail en dehors des heures de pointe éviterait un bon lot de désagréments dans les transports. Mais pour cela, encore faut-il pouvoir s’arranger avec sa hiérarchie.

Enfin, le covoiturage avec d’autres collègues : cette pratique vous évite de subir le stress du déplacement et de profiter du confort de la voiture, au moins une fois sur deux selon le nombre de collègues avec qui vous covoiturez. Attention cependant, cette pratique exige que vous n’habitiez pas trop loin de vos collaborateurs et que, accessoirement, vous disposiez d’une voiture !