Toulouse : l’une des villes les plus attractives et dynamiques du pays

L’économie toulousaine est portée par l’aéronautique et ses partenaires, qui ont besoin de profils très qualifiés… Qu’ils n’ont heureusement pas de mal à séduire étant donnée l’attractivité de la région. Des points abordés à l’occasion de l’émission Viadeo FrenchTalents consacrée à la Ville Rose.

2ccd756e807c98ecfd46c7cdf3cc48157b5a6daf toulouse min

Entre mer et montagne : tout le monde y trouve son compte

« Toulouse bénéficie d’une forte attractivité, notamment pour le cadre de vie qu’elle propose, pose tout d’abord Elodie Franco Da Cruz, chargée d’études chez Viadeo. Elle arrive d’ailleurs 4ème du classement Cadremploi des villes préférées des cadres parisiens et est généralement considérée par les Français comme une ville où il fait bon vivre, notamment grâce au climat. » Sans oublier son emplacement idéal, à moins de deux heures de la mer d’un côté, de la montagne de l’autre, et proche également de l’Espagne pour qui envisagerait un weekend à Barcelone de temps en temps.

 

Le Top 3 des entreprises attractives

Avec plus de 595 entreprises notées par les utilisateurs Viadeo sur Toulouse, on retrouve tous types de structures, des TPE aux grands groupes en passant par les PME. Les secteurs les plus représentés : l’aéronautique, sans surprise, l’informatique, et Internet.

 

La 3ème meilleure note est attribuée au Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes, une entité propre du CNRS. « Le laboratoire a été créé en 1968 par Jean Lagasse et est aujourd’hui rattaché à l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes et à l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions, explique Elodie Franco Da Cruz. Depuis 2006, ils font partie des instituts Carnot, un label chargé de souligner la qualité de ses travaux par rapport aux enjeux socio-économiques. » Il compte aujourd’hui 632 chercheurs doctorants et enseignants et 14 talents distingués par le CNRS. Depuis sa création, ce sont plus de 2 000 thèses qui ont été soutenues !

 

La 2ème meilleure note revient au CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales, « un établissement public à caractère industriel et commercial français qui est chargé d’élaborer et proposer au gouvernement la stratégie spatiale française, puis de la mettre en œuvre », détaille Elodie Franco Da Cruz. Fondé en 1961 sous l’impulsion de Charles de Gaulle et aujourd’hui placé sous la tutelle des ministères de la Défense et de la Recherche, il rassemble plus de 2 500 collaborateurs répartis dans quatre centres d’excellence qui interviennent sur des domaines aussi variés que les sciences, la communication et la défense.

 

Enfin, l’entreprise la mieux notée ne surprendra pas les Toulousains : il s’agit de Thalès Alenia Space, société commune entre Thalès et Leonardo qui forme, avec Telespazio, la Space Alliance. « Elle conçoit et livre des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la terre et l’exploration. Elle emploie près de 8 000 personnes dans 9 pays. » Le but étant notamment d’observer notre planète, mais aussi d’optimiser l’utilisation de ses ressources, une problématique dans l’air du temps.

 

Séverine Dégallaix

 

French Talent Toulouse – Le replay