Travailler de n’importe où, le rêve ?

C’est l’argument numéro un utilisé par les apprentis-freelance pour justifier leur choix : « je n’aurai plus besoin de passer des heures dans les transports pour me rendre au bureau, et je pourrai travailler de n’importe où ! Le rêve ! » Vraiment ? Tordons immédiatement le cou à cet apriori.

72f785496a1a3fdbeee12eeab8db05e84ed708a6 shutterstock 266873537 1

Freelance, c’est être libre comme une onde wifi

Il y a des métiers auxquels nous attachons un fantasme de liberté que nous jalousons inconsciemment : écrivain, journaliste… freelance (qui n’est pas un métier en soi, me direz-vous), nous les imaginons facilement assis à la terrasse ensoleillée d’un café, un thé encore chaud à côté de leur ordinateur portable, le regard perdu dans l’architecture urbaine à la recherche de l’inspiration. Beaucoup de freelances expérimentés vous le diront : c’est vrai, il est possible de travailler depuis un Starbucks, dans une chambre d’hôtel, et - pourquoi pas ? - accoudé au bord de la piscine un cocktail à la main. Tout est possible à partir du moment où il y a une connexion wifi...

De n’importe où ? Pas tout à fait.

… ce qui soulève un premier problème. Vous avez déjà essayé de trouver une connexion wifi dans un endroit où vous n’avez même pas de connexion mobile ? Dans la jungle par exemple ? Les freelances peuvent travailler depuis de nombreux endroits dans le monde il est vrai, mais lorsqu’on dit « n’importe-où », on veut d’abord dire « depuis chez soi », avouons-le. N’importe où, oui, à partir du moment où il y a une connexion internet. Et ce n’est pas toujours le cas, ou pas suffisamment. Essayez d’envoyer un gros fichier PSD avec une connexion branlante, vous m’en direz des nouvelles !

« Pourquoi chercherais-je à me connecter dans la jungle ? »

D’accord, il y a plus de chance d’obtenir une connexion depuis un hôtel 3 étoiles les pieds dans la piscine qu’au fin fond de l’Amazonie. Mais parlons-en. A quel moment le freelance ressentira-t-il le besoin de se connecter au wifi de l’hôtel pour répondre à ses clients ? Quand il sera en vacances ! Car oui, « n’importe où » implique aussi « n’importe quand », et ça aussi c’est la réalité pour la plupart des freelances. On ne peut pas vraiment dire que cela fasse partie du tableau rêvé que l’on s’était dépeint.

A priori, cela suggère un autre apriori, non ?

Pour finir, cette réflexion nous renvoie vers un autre apriori : un freelance travaille-t-il toujours sur un ordinateur et avec internet ? Bien sûr que non. Là encore il nous est facile d’imaginer un Community Manager, un Web Designer ou un traducteur travaillant sur son PC portable de n’importe où. Mais qu’en est-il pour un commercial ou un agent immobilier ? Il aura certainement besoin d’une connexion pour trouver ses missions sur Viadeo Freelance et gérer ses dossiers, mais en aucun cas pour rencontrer le client et lui présenter les produits.